Blog Archive

sinus av légende

Les sinus

 
Définition
Les  « sinus » désignent les sinus paranasaux qui sont des cavités aériennes dans les os crâniens, près des fosses nasales et reliées à elles.
 
 
 
Relations nerveuses et organiques

– La muqueuse des sinus est un prolongement de la muqueuse du nez.
– La fonction des sinus est d’alléger l’os et de s’adapter à la pression extérieure.

 
Pathologies

Sinusite

Polypose naso-sinusienne
Abcès cérébral

 
Références
Wikipedia 
Relations nerveuses et organiques : Christian Flèche
  […]

voies-respiratoires-FR

Le larynx

Définitions
Le larynx est un organe situé au niveau de la gorge. Il est situé après la jonction du pharynx. Il est l’intermédiaire entre le pharynx et la trachée et abrite les cordes vocales. Il fait partie des voies aériennes supérieures. Larynx est issu du Grec larunx : gosier.
Le larynx assume trois fonctions : une fonction respiratoire, faisant partie intégrante des voies respiratoires ; un rôle dans la déglutition: sa fermeture protège les voies aériennes inférieures ; organe de la production de sons. Son rôle phonatoire est très important, bien que non vital.
Le larynx est un conduit cartilagineux rigide soutenu par :

le cartilage thyroïde, qui forme le relief de la « pomme d’Adam », dans sa partie antérieure ;
le cartilage cricoïde, qui a une forme de bague, et qui est situé dans la partie inférieure du larynx, au-dessus du premier anneau trachéal ;
le cartilage épiglottique, en forme de cuiller, en position centrale et supérieure;
les cartilages aryténoïdes, articulés à la face supérieure du cartilage cricoïde, mobiles et donnant attache aux cordes vocales.

Ces cartilages sont reliés par des ligaments et des muscles. […]

pharynx-larynx

Le pharynx

Définitions
Le pharynx (du grec ancien farunx : « gorge ») est un carrefour aéro-digestif entre les voies aériennes (de la cavité nasale au larynx) et les voies digestives (de la cavité buccale ou bouche à l’œsophage). On rencontre également à son niveau l’ouverture de la trompe d’Eustache ou tube auditif, qui le met en communication avec l’oreille moyenne au niveau de la caisse du tympan.
Le pharynx intervient dans la déglutition, la respiration, la phonation et l’audition.
Ayant la forme d’un entonnoir ou d’une demi-gouttière appliqué contre le rachis cervical, il s’étend de la base du crâne au bord inférieur de la 6e vertèbre cervicale (C6) (ou bord supérieur de C7) et se continue par l’œsophage. Il est toujours béant : en permanence 2 cm séparent les parois antérieure et postérieure. […]

nez

Le nez

Définitions
Le nez est chez l’Homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l’orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des voies respiratoires et renferment l’organe de l’olfaction. Il concourt, en livrant passage à l’air, à l’accomplissement de la respiration et de la phonation.
Chez l’homme, le nez est constitué d’un squelette fait de cartilages accolés au squelette osseux de la face. Ces cartilages sont recouverts de peau sur leurs faces externe et interne. Ils délimitent deux orifices, les narines, qui font communiquer les cavités nasales avec l’extérieur.
 
Pathologies

Le coryza est un syndrome bénin chez l’homme qui se traduit par un écoulement nasal et des éternuements répétés et parfois une conjonctivite. On l’appelle aussi « rhume de cerveau ».
La rhinopharyngite, communément nommée rhume banal, est une infection fréquente et généralement bénigne des voies aériennes supérieures (cavité nasale et pharynx) par un virus. Les symptômes principaux du rhume banal se manifestent par une rhinite (éternuements, toux, congestion et écoulement nasal de mucus), une pharyngite, une conjonctivite, des myalgies, de la fatigue, des maux de tête, voire de la fièvre et une perte d’appétit. […]

articulation_saine

Les articulations

Définitions

Une articulation, en anatomie, est la jonction entre deux os, ou entre un os et une dent. Une articulation est plus ou moins mobile selon sa constitution, sa forme, et la nature des éléments environnants. Le corps humain comporte 400 articulations. L’arthrologie est la partie de l’anatomie qui traite des articulations.

 

Classification

Deux classifications, morphologique et fonctionnelle, coexistent pour les articulations, et ne se recouvrent pas complètement.

La classification fonctionnelle se base sur la mobilité des articulations et distingue :

les articulations mobiles, ou diarthroses, qui permettent de nombreux mouvements,
les articulations semi-mobiles, ou amphiarthroses, qui permettent peu de mouvements,
les articulations immobiles, ou synarthroses, qui ne permettent aucun mouvement.

La classification morphologique des articulations s’effectue selon leur composition :

une articulation fibreuse est composée de tissu fibreux. Les possibilités de mouvement sont le plus souvent nulles. On rencontre la suture, la syndesmose et la gomphose.
une articulation cartilagineuse est composée de cartilage hyalin ou de fibrocartilage. C’est un type d’articulation peu mobile. On rencontre les synchondroses et les symphyses.
une articulation synoviale est composée d’une capsule fibreuse contenant du liquide synovial. C’est le type d’articulation le plus connu, caractérisé le plus souvent par une grande mobilité. […]

dermis-diagram-fr

La peau : fonction, santé naturelle, maladies, traitements naturels

Définitions
La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle est la première barrière de protection de l’organisme des animaux vertébrés. Chez l’Homme, elle est l’un des organes les plus importants du corps au regard de sa surface et le plus lourd : chez l’adulte, environ 2 m2 pour 5 kg.
Organe constituant la membrane externe du corps, la peau est constituée de trois parties, l’épiderme, le derme et l’hypoderme, et soutenu par un tissu conjonctif.
L’ensemble « peau » et ses phanères (ongles, poils) se nomme le « tégument ».
La dermatologie est la spécialité médicale qui traite les affections de la peau. Un traitement médical basé sur une substance active qui doit être administrée en lui faisant traverser la peau est dit « percutané ».
Flore cutanée
La peau humaine est naturellement couverte d’une population de micro-organismes, spécialisés ou opportunistes, que l’on nomme flore cutanée ou microbiote cutané : bactéries, acariens, micro-nématodes, micro-champignons. Ce micro-écosystème est organisé en biofilm et s’alimente à la fois de molécules et de composés excrétés par la peau elle-même, et de composés sécrétés par ces communautés de micro-organismes plus ou moins symbiotes. […]