Blog Archive

jardinage 1

Le jardinage pour la santé

Le jardinage est un sport doux.
Le jardinage est comparable à la pratique d’un sport doux : trois heures et demie correspondent à une perte de 1000 Kcal, ce qui est équivalent à pratiquement deux heures de jogging. En fait, les médecins recommandent pour garder la forme une dépense quotidienne de 156 Kcal ce qui se traduit par 45 min de taille de rosiers ou 25 min de bêchage. Cette activité a aussi l’avantage de solliciter tous les muscles de façon répétitive et sans à-coups… La répétition de mouvements très divers, se baisser, se pencher ou fléchir les genoux, améliore la souplesse.
C’est donc une activité qui demande des efforts modérés mais réguliers, ce qui est essentiel pour avoir des effets bénéfiques sur la santé. Autre intérêt de cette activité physique : chacun peut évoluer à son rythme, sans forcer. […]

18697342-saine-bio-l-gumes-bio-alimentaire

L’alimentation naturelle de santé

Selon la naturopathie, les grands facteurs de dérèglement de l’alimentation moderne sont les suivants :

Un raffinage systématique : le sucre blanc, le riz blanc, les pâtes blanches entraînent des carences en tout genre (vitamines, minéraux, fibres) et facilitent le stockage par le corps.
Des cuissons mal adaptées : fritures, cuissons trop longues entraînant une dévitalisation de la nourriture, une perte en vitamines et l’apparition de molécules toxiques (huiles chauffées, réaction de Maillard).
Une alimentation contaminée : pesticides, antifongiques, herbicides et même antibiotiques (pour les œufs et les viandes). Des produits chimiques qui peuvent se stocker de nombreuses années dans nos tissus graisseux.
Une abondance alimentaire : des repas trop riches, trop variés, trop longs fatiguent notre système digestif et hépato- biliaire : le transit est ralenti, l’assimilation favorisée, s’ensuit une prise de poids.

 

L’alimentation décrite ici est celle que, par expérience, permet de se maintenir en pleine santé, une fois nos divers symptômes ou troubles « guéris ». Elle agit donc comme préventif, mais il est profitable de voir cette alimentation non pas comme un « régime » mais une nouvelle habitude saine de vie. […]

bouteille-d-huile-de-ricin-17884267

L’huile de ricin, une panacée : propriétés, utilisation

L’huile de ricin est une huile végétale obtenue à partir des graines de ricin. Elle est incolore ou jaune très clair. On la surnomme « Palma Christi » ou « paume du Christ » pour ses propriétés. Cette huile est la plus visqueuse et la plus grasse des huiles végétales. Elle pénètre rapidement dans les fibres et a l’avantage d’être particulièrement riche en vitamine E et en acides gras dont des oméga 6 et 9.
La majorité de la production mondiale provient d’Inde et dépend de la mousson, un peu du Brésil et de Chine.
L’huile de ricin en cataplasmes était recommandée par le voyant américain Edgar Cayce.
L’augmentation de la circulation locale semble attirer in situ sang et lymphe pour nettoyer et réparer, régénérant du coup toute la zone, tous tissus confondus.
Propriétés :

Cosmétique : peau et phanères (ongles, cheveux, cils, sourcils)

Elle est utilisée pour hydrater, nourrir, fortifier, adoucir la peau, les cheveux, les ongles, les cils et les sourcils mais également pour accélérer la pousse et augmenter le volume de la chevelure. […]

dermis-diagram-fr

La peau : fonction, santé naturelle, maladies, traitements naturels

Définitions
La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle est la première barrière de protection de l’organisme des animaux vertébrés. Chez l’Homme, elle est l’un des organes les plus importants du corps au regard de sa surface et le plus lourd : chez l’adulte, environ 2 m2 pour 5 kg.
Organe constituant la membrane externe du corps, la peau est constituée de trois parties, l’épiderme, le derme et l’hypoderme, et soutenu par un tissu conjonctif.
L’ensemble « peau » et ses phanères (ongles, poils) se nomme le « tégument ».
La dermatologie est la spécialité médicale qui traite les affections de la peau. Un traitement médical basé sur une substance active qui doit être administrée en lui faisant traverser la peau est dit « percutané ».
Flore cutanée
La peau humaine est naturellement couverte d’une population de micro-organismes, spécialisés ou opportunistes, que l’on nomme flore cutanée ou microbiote cutané : bactéries, acariens, micro-nématodes, micro-champignons. Ce micro-écosystème est organisé en biofilm et s’alimente à la fois de molécules et de composés excrétés par la peau elle-même, et de composés sécrétés par ces communautés de micro-organismes plus ou moins symbiotes. […]